Les acteurs du port autonome de Lomé outillés sur le transport et la gestion des marchandises dangereuses

0
258

La Commission d’inspection du Port autonome de Lomé (PAL) a organisé le jeudi 25 mai 2023 à Lomé un atelier de sensibilisation des acteurs portuaires et extra-portuaires sur le transport des marchandises dangereuses. La rencontre a été organisée en collaboration avec le ministère de l’Economie maritime, de la pêche et de la protection côtière et celui de l’Environnement et des ressources forestières.

Il s’agit à cette occasion, à travers de diverses communications, d’amener les acteurs portuaires et extra-portuaires, à mieux appréhender la notion de marchandises dangereuses, la réglementation en la matière, les règles de transport qui s’y rattachent, ainsi que les comportements à adopter lors de la réception et/ou du stockage d’un colis de matières dangereuses. En effet, une matière dangereuse, par ses propriétés physiques ou chimiques ou encore par la nature des réactions qu’elle est susceptible de déclencher ou de favoriser, peut représenter un danger grave pour l’homme, les biens ou l’environnement.

Selon les autorités du PAL, la gestion idoine des marchandises dangereuses est un volet crucial dans la fiabilité des espaces portuaires et extra portuaires. De fait, le gouvernement togolais s’est engagé à réduire les accidents liés au transport et à la gestion des marchandises au PAL et dans les espaces maritimes au Togo.

C’est dans cette dynamique qu’une Commission permanente d’inspection et de contrôle des sites de stockage des marchandises dangereuses a été mise en place.

« Nous devons travailler davantage à assurer la fiabilité de notre port. Nous devons nous mettre ensemble pour relever le défi de zéro accident sur nos espaces portuaires et extra portuaires, c’est ce à quoi nous devons tendre et ce sur quoi je voudrais que nous puissions travailler », a lancé le ministre de l’Economie maritime, de la pêche et de la protection côtière, Kokou Edem Tengue.