Lomé abrite les travaux de la 6èmé édition de la Semaine africaine de la microfinance

0
596

Les travaux de la sixième édition de la Semaine africaine de la microfinance (SAM) ont débuté officiellement ce mardi 17 octobre 2023 à Lomé en présence de la Cheffe du gouvernement, Mme Victoire Tomégah-Dogbé. Plus de 1300 participants sont présents dans la capitale togolaise et prennent part à cet évènement biennal dédié au développement de l’inclusion financière en Afrique.

La rencontre réunit, entre autres, des investisseurs, des Institutions de microfinances, des chercheurs, des banques, des innovateurs et des gouvernements. L’ambition principale, informe-t-on, est d’offrir une plateforme africaine unifiée d’échange sur les enjeux de la finance inclusive sur le continent africain en réunissant tous les professionnels du secteur.

De fait, durant les 5 jours de travaux, du 16 au 20 octobre 2023, des conférences débats sont au programme et se déroulent autour du thème « Vers une finance inclusive et durable », animées par des intervenants africains et internationaux. Des stands d’exposition sont arrangés dans les couloirs de cette organisation. Une foire aux investisseurs est également annoncée ainsi que des ateliers de formation.

Selon Mazamesso Assih, ministre en charge de l’inclusion financière et de l’organisation du secteur informel, ce rendez-vous à la fois attendu et prestigieux, honore le Togo pour le choix porté sur lui dans la promotion de l’inclusion financière ces dernières années. « Conscient de l’extrême vulnérabilité de nos populations, et eu égard à la cartographie de la pauvreté de nos différentes régions, le Togo s’est très vite résolu à se doter d’un ministère dédié à la question fondamentale de la microfinance et, partant de l’inclusion financière et de l’organisation du secteur informel. Les deux thématiques allant de pair, car engageant de façon spécifique, l’avenir et le vivre ensemble de nombreux hommes et femmes de notre pays. Nous n’avons pas choisi ce chemin par mimétisme ou par suivisme mais dans le respect des choix que nous imposait l’avenir et le bien-être de nos populations », a-t-elle expliqué.

Dans la zone UEMOA, le Togo enregistre depuis 2021, le plus fort taux d’inclusion financière qui se situe aujourd’hui à peu près à 85%. L’ambition du pays est de faire de l’inclusion financière, un axe majeur dans le renforcement de la cohésion sociale et l’atteinte des objectifs assignés à sa feuille de route gouvernementale 2020-2025.

Après le lancement de la 1ère SAM en 2013 à Arusha en Tanzanie, une 2ème édition en 2015 à Dakar au Sénégal, une 3ème en 2017 à Addis-Abeba en Éthiopie, une 4ème à Ouagadougou au Burkina Faso en 2019, la dernière édition, organisée en 2021 à Kigali au Rwanda, a réuni près de 700 participants.