Burna Boy sort un 7ème album, “I Told Them”

0
1186

Burna Boy, de son vrai nom Damini Ogulu, a sorti son 7ème album intitulé “I told them” le vendredi 25 août 2023. Chanteur, auteur-compositeur et musicien d’origine nigériane, il est connu pour sa fusion distinctive d’influences afrobeat, dancehall, reggae et hip-hop. 

Ce nouvel album “I Told Them” avec une créativité, marque un tournant dans le parcours musical de l’artiste, et élargit les horizons de la variété musicale Afrobeats. La célébration distinctive de la culture africaine de Burna Boy et ses compositions captivantes, prend une tournure excitante avec ‘I Told Them’. S’inspirant du genre hip-hop, la fusion des influences de Burna Boy laisse présager une évolution prometteuse dans le paysage de l’Afrobeats.

L’album est une collection de chansons qui, selon Burna Boy, parlent de “succès, de confiance en soi et de persévérance”. Il espère que cet album incitera les autres à ne jamais renoncer à leurs rêves. S’exprimant sur Complex (un magazine bimensuel américain, centré sur le mode de vie masculin urbain), l’artiste souligne que « cet album est destiné à tous ceux qui ont douté ou qui ont été sous-estimés », a déclaré qu’il s’adresse « à tous ceux à qui l’on a dit qu’ils ne pouvaient pas faire quelque chose. Je veux que cet album rappelle que tout est possible si l’on croit en soi ».

La musique de Burna Boy continue d’être acclamée au niveau international. Son son unique et ses paroles à caractère social ont trouvé un écho auprès du public du monde entier, faisant de lui l’une des figures importantes de la scène musicale mondiale.

Afrobeats, une musique en vogue

A part Burna Boy, ils sont plusieurs artistes à avoir eu une influence sur le succès de l’Afrobeats. Les rythmes entraînants et dansants de la musique l’ont rendue populaire dans le monde entier, et cette popularité s’est étendue au-delà de la musique elle-même. L’Afrobeats a facilité un échange culturel entre l’Afrique et l’Occident. Le public occidental est devenu plus exposé à la musique, à la danse et à la mode africaine, grâce aux réseaux sociaux comme TikTok. Ce qui a conduit à une plus grande appréciation de la culture africaine. Cet échange a remis en question les stéréotypes et les idées préconçues sur l’Afrique.

Les artistes Afrobeats ont su collaborer avec des musiciens occidentaux, brouillant encore davantage les frontières entre la musique africaine et occidentale. Ces collaborations ont rehaussé la visibilité des artistes africains sur la scène mondiale et ont conduit à une plus grande reconnaissance et un plus grand respect pour leurs talents. Des collaborations telles que le titre ‘One Dance’ avec Wizkid, artiste nigérian et Drake, l’une des figures les plus influentes de la musique populaire américaine.

Le succès des Afrobeats a également eu des implications économiques. Cela a créé des opportunités pour les artistes, les producteurs africains et l’industrie musicale dans son ensemble. Ce succès économique présente l’Afrique comme un marché viable pour les exportations de divertissement et de culture.

De plus, la popularité des Afrobeats a suscité un intérêt pour les pays africains en tant que destinations touristiques et opportunités commerciales potentielles. Les voyageurs occidentaux sont de plus en plus attirés par l’Afrique pour découvrir ses scènes musicales vibrantes et ses diverses cultures.