700 membres des chambres communales de métiers se familiarisent avec les textes juridiques du secteur

0
606

En prélude à la grande finale de la 6ème édition du Festival international Reine de l’art, un atelier de formation a été organisé le mardi 14 novembre 2023 à Lomé à l’intention des membres des bureaux des chambres communales de métiers.

La formation est initiée pour partager avec les responsables des chambres communales les textes juridiques qui régissent les Chambres de métiers au Togo. Selon le promoteur du festival, Ferdinand Affognon, également directeur de « Nana Médias Culture », « la formation est la clé de voûte du programme “Miatronunya”, qui vise un développement inclusif et intégré. Sans formation, nous ne pouvons pas établir la culture de l’excellence, raison pour laquelle nous avons lancé cette phase finale de la 6e édition du concours du Festival international Reine de l’Art par des sessions de formation », a-t-il indiqué.

Pour cette le compte de l’étape du Grand-Lomé, des modules sur la structure et le fonctionnement d’un corps de métier ; la gestion des membres et de la trésorerie sont abordés.

Cette formation, à en croire Prince Semanou, président de la Chambre des métiers du district autonome du Grand-Lomé, va contribuer à l’avancement de l’artisanat au Togo.

Il faut noter qu’à cette rencontre de formation, la date de la grande finale du Festival international de la Reine de l’art a été également dévoilée. Et c’est pour ce dimanche le 19 novembre 2023 au palais des congrès de Lomé.

Initié par Nana Média Culture, le Festival Reine de l’art fait partie du vaste chantier du projet Miatronunya. Il met en compétition chaque année, des hommes et des femmes qui rivalisent leur créativité et génie dans la coiffure, la couture et la tresse, notamment.

Pour cette 6ème édition, placée sous le thème « Progrès socio-économique, place de l’artisanat », les organisateurs ont apporté des innovations. « Nos jeunes frères et sœurs qui viennent d’obtenir leur Certificat de fin d’apprentissage (CFA) seront pour cette édition en complétion également comme leurs aînés. C’est une manière pour nous de les intégrer à la culture de l’excellence », a précisé le président organisateur, Ferdinand Affognon.