2 pays africains rejoignent le club fermé des Brics

0
373

6 nouveaux pays sont acceptés dans le club des Brics. Parmi eux, figurent 2 pays africains. L’annonce a été faite ce 24 août 2023 par le président sud-africain Cyril Ramaphosa en marge du 15e sommet des Brics qui se déroule à Johannesburg.
Il s’agit notamment de l’Iran, l’Argentine, l’Arabie Saoudite, les Émirats arabes unis, l’Égypte et l’Éthiopie. Leur adhésion sera officielle à partir du 1er janvier 2024.  Les deux derniers pays rejoignent l’Afrique du Sud dans le club et font ainsi augmenter le nombre des pays africains à 3. « L’Éthiopie se tient prête à coopérer avec tous pour un ordre mondial inclusif et prospère », a commenté son Premier ministre Abiy Ahmed.
En effet, une quarantaine de nations ont demandé leur adhésion ou manifesté leur intérêt pour rejoindre ce club très fermé de 5 pays qui produit un quart de la richesse mondiale et rassemble 42 % de la population du globe.

Brics : qu’est-ce c’est ?

En 2006, quatre pays ont décidé de s’unir pour former le groupe Bric (Brésil, Russie, Inde, Chine). En 2010 le nom devient Brics avec l’adhésion de l’Afrique du Sud. Ce club a été créé pour trouver des moyens de réformer les institutions financières internationales telles que le FMI et la Banque mondiale, afin de permettre aux économies émergentes de mieux se faire entendre et d’être mieux représentées. En 2014, les Brics ont mis en place la Nouvelle banque de développement (NBD), dotée de 250 milliards de dollars, afin de prêter aux pays émergents de l’argent pour leur développement. Ils aspirent à un monde « multipolaire ».