Kako Nubukpo souhaite de nouveaux états généraux de l’Eco en 2025

0
431

Initiateur des états généraux de l’Eco en 2021 à Lomé, l’économiste togolais, Kako Nubukpo, estime nécessaire une nouvelle organisation de cette rencontre. Objectif : relancer les réformes du franc CFA.

C’est sur les ondes de la Radio France Internationale (RFI), que l’ex-ministre togolais, qui était l’invité de l’émission, “Eco d’ici, Eco d’ailleurs”, a fait part de son aspiration.

Alors que les premières assises s’étaient tenues à Lomé, Kako Nubukpo souhaite que la prochaine rencontre se tienne au Sénégal. Le choix sur ce pays fait suite à la volonté de son nouveau président, Bassirou Diomaye Faye, qui prévoit dans son programme de société, de défendre la réforme du franc CFA.

« Je pense à un pays comme le Sénégal pour que le débat puisque prendre corps », a souligné l’ancien fonctionnaire de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF)

S’agissant de l’opportunité de l’organisation d’une telle rencontre, l’actuel commissaire de L’UEMOA chargé de l’agriculture évoque le cinquantenaire de la CEDEAO

« En mai 2025, la CEDEAO aura 50 ans et serait très bien qu’on puisse avoir une deuxième édition des états généraux de l’Eco », a-t-il souligné.