Le portefeuille de la Banque mondiale au Togo pourrait passer de 1,2 milliard $ à plus 2 milliards $ d’ici 3 ans

0
540

Le gouvernement togolais et la Banque mondiale ont tenu le jeudi 26 octobre 2023, à Lomé la réunion de revue du portefeuille de l’institution financière au Togo. La rencontre a été co-présidée par Sandra Johnson, Ministre, Secrétaire Générale de la Présidence et également gouverneure de la Banque mondiale pour le Togo, et Fily Sissoko, Représentant pays de la Banque mondiale.

Lors de cet examen, des indicateurs encourageants ont été ressortis par les équipes de la Banque mondiale. « Sur le plan opérationnel, le Togo se distingue par un taux de décaissement exceptionnel, le plus élevé en Afrique centrale et de l’Ouest, soit 43 % », s’est réjoui Fily Sissoko.

Le portefeuille actuel est évalué à 1,2 milliard de dollars au profit de la mise en œuvre de 16 projets en cours d’exécution, soit sept projets nationaux, neuf projets régionaux et un appui budgétaire. Cette enveloppe, correspond à 452,1 millions de dollars pour les projets nationaux, 597 millions de dollars pour les projets régionaux, et 150 millions de dollars d’appui budgétaire.

Alors le portefeuille de la BM au Togo a quadruplé entre 2018 et 2023, porté par les réformes, l’institution de Bretton Woods envisage de franchir la barre des 2 milliards de dollars dans les trois prochaines années.

« Actuellement, nous sommes engagés à hauteur de 1,2 milliard de dollars, et lorsque l’on prend en compte les engagements à venir, nous atteindrons probablement 2 milliards de dollars, voire davantage« , a indiqué un responsable du Bureau pays de la Banque mondiale.

La hausse de cette enveloppe sera destinée au financement des projets en cours de négociation, notamment le projet IDEA (Increased Digital Connectivity and Electricity Access), qui nécessite une allocation de de 200 millions de dollars.  Ce projet est élaboré pour améliorer la connectivité numérique et l’accès à l’électricité dans le pays.

Si le portefeuille de la BM est en passe de connaître une progression majeure, c’est aussi grâce aux bons points du Togo qui sont reconnus et salués par les responsables de cette institution financière. Le pays rassure d’ailleurs de maintenir le cap.

« Je voudrais rassurer le Groupe de la Banque mondiale une fois encore que nous serons en première ligne pour œuvrer à l’aboutissement heureux de cette réforme ambitieuse », a promis Sandra Johnson.

La collaboratrice de Faure rappelle également que pour une mise en œuvre efficace et efficiente des réformes et projets du portefeuille de la Banque mondiale un dispositif de suivi rapproché a été mis en place. « Comme résultats, pour l’année fiscale 2023, le Togo s’est distingué en occupant la première place en matière de ratio de décaissement (43,5%) au niveau de la région de l’Afrique de l’Ouest et Centrale. A cela s’ajoute la forte progression des scores des différentes évaluations des politiques publiques de la Banque mondiale ces derniers mois », a indiqué l’officielle.