ONU : L’Assemblée générale adopte une résolution sur Gaza appelant à une trêve humanitaire, le Togo n’a pas participé au vote

0
502

L’Assemblée générale des Nations Unies a adopté vendredi une résolution sur « la protection des civils et le respect des obligations juridiques et humanitaires » dans la crise en cours à Gaza.

Le projet de résolution, présenté par la Jordanie, a reçu 120 voix pour, 14 contre et 45 abstentions.

Le vote s’est déroulé au deuxième jour d’une session d’urgence de l’Assemblée générale sur la crise israélo-palestinienne, dans un contexte d’impasse au Conseil de sécurité et de conditions de plus en plus désastreuses dans l’enclave assiégée de Gaza.

La résolution appelle notamment à une « trêve humanitaire immédiate, durable et soutenue », à ce que toutes les parties respectent le droit international et à une aide continue et sans entrave dans la bande de Gaza.

Le texte, qui bénéficiait du soutien de plus de 40 États membres, dont l’Égypte, Oman et les Émirats arabes unis, appelle également à la « libération immédiate et inconditionnelle » de tous les civils détenus en captivité et exige leur sécurité, leur bien-être et leur traitement humain, conformément au droit international.

Un amendement a été proposé par le Canada qui « rejette et condamne sans équivoque les attaques terroristes du Hamas » en Israël à partir du 7 octobre et la prise d’otages. Cet amendement a été rejeté lors d’un vote qui a précédé celui sur le texte de la résolution car il n’a pas obtenu la majorité des deux tiers (88 votes pour, 55 contre et 23 abstentions).

Sur le continent africain, le Togo comme le Bénin, le Burkina-Faso, le Burundi, l’Eswatini, le Libéria, le Rwanda, Sao Tome et Principe ou encore les  Seychelles n’ont pas participé au vote, tandis que le Cap- Vert, le Cameroun, l’Ethiopie, le Sud-Soudan, la Tunisie et la Zambie se sont abstenus. Tous les autres pays africains ont voté en faveur de la résolution.

A propos de l’Assemblée générale

À l’Assemblée générale, les 193 États membres disposent chacun d’une voix et contrairement au Conseil de sécurité, il n’y a pas de veto.

Les décisions de l’Assemblée générale sur les questions importantes sont prises à la majorité des deux tiers des membres présents et votants. Ces questions comprennent : des recommandations concernant le maintien de la paix et de la sécurité internationales, ou d’autres sujets définis à l’article 83 du Règlement intérieur de l’Assemblée générale.

L’expression « membres présents et votants » désigne les membres votant pour ou contre. Les membres qui s’abstiennent de voter sont considérés comme ne votant pas.

Les observateurs permanents auprès de l’ONU, le Saint-Siège et l’État de Palestine, n’ont pas leur mot à dire dans les décisions de l’Assemblée générale.