Comment financer les TPME : le gouvernement togolais et la Banque mondiale en réflexion

0
775

Le financement des Très petites, petites et moyennes entreprises (TPME) au Togo, était au cœur d’une table ronde le mardi 30 janvier 2024 à Lomé entre le gouvernement togolais et la Banque mondiale. La rencontre présidée par le ministre, Secrétaire général de la Présidence de la République, gouverneur de la Banque mondiale au Togo, Sandra Ablamba Johnson, a été l’occasion pour les deux parties de réfléchir à un meilleur financement des TPME.

La rencontre a réuni plusieurs acteurs du gouvernement, du secteur financier, et bancaire national et international, ainsi que de la société civile. Parmi eux, le ministre du Commerce, de l’artisanat et de la consommation locale, Kayi Mivedor, le Directeur des secteurs financiers, de la compétitivité et innovation Afrique de l’ouest de la Banque mondiale au Togo, Douglas Pierce, le Représentant-résident de l’institution de Bretton Woods, Fily Sissoko et le Directeur pays de la Société financière internationale (SFI), Christopher Balliet Bleziri.

Concrètement, il était essentiellement question au cours de cette table ronde, de relever les défis de financement des TPME, dans le but de renforcer la position stratégique du Togo en tant que hub financier sous-régional.

Dans cette perspective, des propositions ont été formulées pour avancer sur la question dans un contexte marqué par l’engagement du gouvernement à soutenir davantage les acteurs privés.

Selon Sandra Ablamba Johnson, les TPME jouent un rôle prépondérant dans l’économie nationale. De fait, de différentes initiatives sont mises en branle pour assurer la promotion du secteur privé, et particulièrement les TPME.

Il s’agit entre autres des réformes pour l’amélioration du climat des affaires et les investissements, de la réforme R4 de la Feuille de route gouvernementale pour le « Renforcement des mécanismes d’appui aux TPME » et l’opérationnalisation des mécanismes innovants tels que le FNFI, le PAEIJ-SP, le FAIEJ, l’ANGPF et le MIFA SA. Des initiatives qui ont bénéficié de l’appui financier Groupe de la Banque mondiale.

« Je voudrais exprimer nos sincères remerciements à tous nos partenaires techniques et financiers, en particulier au Groupe de la Banque mondiale, pour leur appui au gouvernement dans la mise en œuvre des actions de développement de notre pays » a déclaré l’officielle.

Pour sa part, le Représentant-résident de la Banque mondiale au Togo, Fily Sissoko, a rassuré de la disponibilité et de l’engagement de son institution à renforcer le partenariat avec le Togo et à soutenir toute initiative visant la transformation structurelle socio-économique du pays.

« Les recommandations qui en sortiront permettront de nous guider dans la finalisation des projets en préparation et dans la définition de plans d’actions concrets qui pourront guider les futurs appuis de la Banque mondiale en faveur des secteurs privé et financier au Togo » a-t-il précisé.

Notons qu’entre 2017 et 2022, le Groupe de la Banque mondiale a appuyé le Togo dans la création de 11.415 Très petites, petites et moyennes entreprises (TPME) avec une dotation financière de 9 milliards de francs CFA.