Elections du 20 avril : la Cour constitutionnelle fait une relecture des textes électoraux

0
522

Un séminaire interne de relecture des textes électoraux en rapport avec le double scrutin du 20 avril prochain réunit les membres de la Cour constitutionnelle et son personnel administratif du 05 au 08 mars 2024 à Kpalimé.

La rencontre vise à aider les acteurs à s’approprier l’ensemble des textes régissant les élections à venir, faire une mise à jour des textes en vue de la gestion d’éventuels contentieux issus des élections législatives. C’est aussi une occasion d’échanger sur les techniques juridiques afin de redresser les résultats et d’adopter les textes composant les kits des délégués.

« Les citoyens observent nos faits et gestes, analysent minutieusement chacune de nos sorties, récupèrent nos interventions pour justifier telle ou telle posture. Quoi qu’il en soit, ils espèrent que chacun de nos actes saura trancher objectivement entre divers intérêts qui pourraient nous animer individuellement », a affirmé Kouami Amados-Djoko, président par intérim de la cour constitutionnelle.

Tout comme pour l’élection présidentielle, la Cour constitutionnelle est chargée de la validation des élections législatives. C’est elle qui valide ou rejette les dossiers des candidats des partis politiques. Les résultats définitifs de ce scrutin seront donnés par cette institution. Tout contentieux en matière d’élection présidentielle et législative est porté par les partis devant elle.

Quant aux élections locales et régionales, elles sont gérées par la Cour suprême.

Notons que le dépôt des candidatures pour les élections législatives et régionales a pris fin de 06 mars. La campagne électorale s’ouvrira le 4 avril 2024 à zéro heure et prendra fin le 18 avril 2024 à 23h 59 min.