10 ans de l’ONG NASM-Afrique : le fondateur, Dr Florian Ezui dresse le bilan

0
319

Créée en 2014, l’ONG Nouvelle Approche Santé Mentale Afrique (NASM-Afrique) célèbre son jubilé d’étain cette année. A cette occasion, son fondateur, Dr. Florian Ezui, dans cet entretien, revient sur le parcours de l’ONG durant ses 10 ans d’existence.

Focus Infos : Faites-nous une brève présentation de l’association NASM-Afrique

Florian Ezui : NASM-Afrique, qui signifie « Nouvelle Approche Santé Mentale Afrique », est une organisation non gouvernementale (ONG) internationale fondée au Togo en 2014 par Dr. Florian EZUI. Cette association à but non lucratif est dédiée à la promotion de la santé mentale, à la prévention des maladies mentales, à la prise en charge des personnes souffrant de troubles mentaux, à l’éducation du public, à la formation des jeunes pour gérer leur bien-être mental, et à la sensibilisation des autorités compétentes. Au cours des dix dernières années, NASM-Afrique s’est affirmée comme un acteur majeur dans le domaine de la santé mentale en Afrique, en mettant l’accent sur l’innovation, l’accès aux soins, la réduction de la stigmatisation, et la transformation des vies. L’organisation opère depuis son siège au Togo, tout en collaborant avec des partenaires locaux et internationaux pour étendre son impact au-delà de l’Afrique de l’Ouest. NASM-Afrique s’efforce de créer une génération « sans honte » ni « stigmatisation » en matière de santé mentale, contribuant ainsi à l’amélioration du bien-être mental en Afrique.

F.I : Quelles sont les motivations qui ont conduit à sa création ?

F.E : La création de NASM-Afrique est le résultat de motivations profondes et de la vision du Dr. Florian EZUI, le fondateur de l’ONG. Plusieurs facteurs ont conduit à sa création :

  1. Expérience personnelle : Dr. EZUI a grandi au Togo, où il a été témoin des défis auxquels les individus et les communautés sont confrontés en matière de santé mentale. Son expérience personnelle l’a poussé à agir pour combattre la stigmatisation et améliorer la prise en charge des maladies mentales en Afrique.
  2. Conscience des lacunes : Dr. EZUI, en tant que professionnel de la santé mentale formé au Togo et aux États-Unis, a pris conscience des disparités en matière de santé mentale entre l’Afrique et d’autres régions du monde. Il a ressenti le besoin urgent de combler ces lacunes et d’apporter des solutions adaptées à la réalité africaine.
  3. Vision d’un changement positif : Le fondateur avait une vision claire de la possibilité d’un changement positif dans le domaine de la santé mentale en Afrique. Il croyait fermement que la promotion de la santé mentale et la prévention des maladies mentales pouvaient avoir un impact significatif sur le développement durable de la région.
  4. Engagement envers la jeunesse : Dr. EZUI était convaincu que l’investissement dans la jeunesse africaine était essentiel pour l’avenir du continent. Il souhaitait éduquer et former les jeunes à prendre soin de leur bien-être mental, les préparant ainsi à devenir des leaders en santé mentale. En somme, NASM-Afrique a été fondée avec la conviction que la santé mentale est un pilier essentiel du bien-être individuel et communautaire, et que des actions étaient nécessaires pour combattre la stigmatisation, fournir des soins de qualité et contribuer au développement durable de l’Afrique.

F.I : Quelles sont les missions spécifiques de l’association NASM-Afrique ?

F.E : NASM-Afrique s’est fixé des missions spécifiques et cruciales dans le domaine de la santé mentale en Afrique. Voici un aperçu de ses missions principales :

  1. Promotion de la santé mentale : NASM-Afrique œuvre pour sensibiliser la population à l’importance de la santé mentale en mettant en avant les bienfaits de la prévention et du maintien d’un bon équilibre psychologique.
  2. Prévention des maladies mentales : l’ONG s’engage à prévenir les maladies mentales en éduquant les individus sur les facteurs de risque, les signes précurseurs et les mesures de prévention.
  3. Prise en charge des personnes atteintes de troubles mentaux : NASM-Afrique fournit un soutien crucial aux personnes souffrant de troubles mentaux en offrant des ressources, des conseils, et en facilitant l’accès à des soins de qualité.
  4. Éducation du public : l’organisation mène des programmes éducatifs visant à informer le public sur la santé mentale, à lutter contre les idées préconçues et à encourager la bienveillance envers ceux qui en ont besoin.
  5. Formation des jeunes : NASM-Afrique se consacre à la formation des jeunes afin de les aider à gérer leur propre bien-être mental, ainsi que pour les préparer à devenir des ambassadeurs de la santé mentale dans leurs communautés.
  6. Sensibilisation des autorités compétentes : l’ONG plaide en faveur de politiques et de programmes de santé mentale au niveau local et national, tout en sensibilisant les autorités compétentes aux besoins de la population en matière de santé mentale.
  7. Réduction de la stigmatisation : NASM-Afrique s’efforce de briser la stigmatisation entourant la maladie mentale en promouvant une culture de compréhension, de tolérance et de compassion. En résumé, NASM-Afrique a pour mission de transformer le paysage de la santé mentale en Afrique en travaillant sur la sensibilisation, la prévention, la prise en charge, l’éducation, la formation et la défense des droits, contribuant ainsi à l’amélioration du bien-être mental des individus et des communautés africaines.

F.I : Après 10 ans d’existence, quel est votre bilan ?

F.E :  Après 10 ans d’existence, NASM-Afrique peut se targuer d’un bilan impressionnant en matière de promotion de la santé mentale et de la lutte contre la stigmatisation. Voici quelques-unes des réalisations et du bilan de l’organisation :

  1. Élargissement de l’impact : NASM-Afrique a étendu son influence au-delà du Togo, collaborant avec des partenaires locaux et internationaux pour toucher un public plus vaste en Afrique.
  2. Sensibilisation accrue : l’ONG a sensibilisé des milliers de personnes aux enjeux de la santé mentale grâce à des campagnes éducatives, des ateliers, et des événements de sensibilisation.
  3. Formation de la jeunesse : NASM-Afrique a formé de nombreux jeunes leaders et professionnels de la santé mentale, les préparant à prendre en charge la santé mentale dans leurs communautés.
  4. Services de soutien : l’organisation a fourni un soutien crucial aux personnes atteintes de troubles mentaux, en leur donnant accès à des soins et à des ressources essentielles.
  5. Plaidoyer : NASM-Afrique a plaidé en faveur de politiques de santé mentale plus inclusives et de la réduction de la stigmatisation auprès des autorités compétentes et du grand public.
  6. Réduction de la stigmatisation : l’ONG a contribué à changer la perception de la maladie mentale en Afrique, en travaillant activement à briser les préjugés et à promouvoir une culture de compréhension et d’acceptation.
  7. Leadership en santé mentale : NASM-Afrique est devenue une organisation incontournable dans le domaine de la santé mentale en Afrique, offrant des solutions innovantes et établissant des normes élevées en matière de prise en charge.
  8. Engagement communautaire : l’ONG a travaillé en étroite collaboration avec les communautés locales pour répondre aux besoins spécifiques en matière de santé mentale, renforçant ainsi sa légitimité et son impact. En somme, NASM-Afrique a accompli des avancées significatives dans la promotion de la santé mentale en Afrique au cours de ses 10 années d’existence, améliorant la vie de nombreuses personnes et jetant les bases d’un avenir où la santé mentale est une priorité incontestée sur le continent.

F.I : Quelles ont été les activités phares réalisées depuis la création ?

F.E : Au fil de ses 10 années d’existence, NASM-Afrique a mis en œuvre de nombreuses activités phares visant à promouvoir la santé mentale en Afrique. Voici quelques-unes des réalisations marquantes de l’ONG :

  1. Campagnes de sensibilisation : NASM-Afrique a mené des campagnes de sensibilisation innovantes à travers les médias, les réseaux sociaux et les événements communautaires pour éduquer le public sur la santé mentale.
  2. Programmes éducatifs : l’organisation a développé des programmes éducatifs destinés aux écoles, aux universités et aux communautés locales pour informer les jeunes et les adultes sur la santé mentale et la prévention des maladies mentales.
  3. Formations professionnelles : NASM-Afrique a offert des formations de qualité pour les professionnels de la santé mentale, les travailleurs sociaux et les éducateurs, contribuant ainsi à améliorer la prise en charge des patients.
  4. Programmes de soutien : l’ONG a établi des centres de soutien communautaire pour les personnes atteintes de troubles mentaux, offrant des services de conseil, de réadaptation et de réintégration sociale.
  5. Recherche et plaidoyer : NASM-Afrique a mené des études de recherche pour mieux comprendre les besoins en santé mentale en Afrique, tout en plaidant en faveur de politiques et de financements appropriés.
  6. Partenariats stratégiques : l’ONG a établi des partenariats avec des organisations nationales et internationales, des institutions gouvernementales et des ONG pour renforcer son impact et ses ressources.
  7. Campagnes anti-stigmatisation : NASM-Afrique a organisé des campagnes pour réduire la stigmatisation associée à la maladie mentale, encourageant ainsi les conversations ouvertes et la compassion.
  8. Interventions d’urgence : l’organisation a réagi aux crises de santé mentale, comme les traumatismes liés aux conflits ou aux catastrophes naturelles, en fournissant un soutien psychosocial essentiel.
  9. Projets novateurs : NASM-Afrique a développé des projets innovants, tels que des applications mobiles pour la gestion du stress et de l’anxiété, pour atteindre un public plus large. Ces activités phares ont contribué à façonner NASM-Afrique en tant qu’organisation leader dans le domaine de la santé mentale en Afrique, apportant des solutions concrètes et améliorant la qualité de vie de nombreuses personnes et de communautés à travers le continent.

F.I : Quels sont les impacts de l’association NASM-Afrique sur la promotion de la santé mentale en Afrique particulièrement au Togo ?

F.E : L’association NASM-Afrique a eu un impact significatif sur la promotion de la santé mentale en Afrique, en mettant particulièrement l’accent sur le Togo. Voici quelques-uns des impacts majeurs de l’ONG :

  1. Sensibilisation accrue : NASM-Afrique a réussi à sensibiliser un large public au Togo et en Afrique à l’importance de la santé mentale, brisant ainsi le silence qui entoure souvent ce sujet.
  2. Réduction de la stigmatisation : l’organisation a contribué à réduire la stigmatisation associée à la maladie mentale au Togo, en encourageant une compréhension plus empathique et en promouvant la bienveillance envers ceux qui en souffrent.
  3. Prise en charge améliorée : NASM-Afrique a amélioré l’accès aux soins de santé mentale au Togo en fournissant des ressources, des conseils et en facilitant l’accès aux services de santé mentale pour les personnes atteintes de troubles mentaux.
  4. Éducation et formation : l’ONG a formé des professionnels de la santé, des travailleurs sociaux, des enseignants et des jeunes leaders au Togo, renforçant ainsi la capacité locale à prendre en charge la santé mentale.
  5. Projets novateurs : NASM-Afrique a développé des projets novateurs au Togo, tels que des applications mobiles pour la gestion du stress et de l’anxiété, fournissant des outils pratiques pour le bien-être mental.
  6. Engagement communautaire : l’organisation a travaillé en étroite collaboration avec les communautés locales au Togo pour répondre aux besoins spécifiques en matière de santé mentale, renforçant ainsi son impact au niveau local.
  7. Leadership en santé mentale : NASM-Afrique est devenue une voix respectée en matière de santé mentale au Togo, plaidant pour des politiques et des programmes de santé mentale plus inclusifs et accessibles.
  8. Réalisations concrètes : l’ONG a contribué à transformer des vies en offrant un soutien psychosocial, en aidant les personnes à se rétablir et à reprendre une vie productive. En somme, NASM-Afrique a eu un impact durable sur la promotion de la santé mentale au Togo et en Afrique en général, en travaillant activement pour améliorer la compréhension, l’accès aux soins et la qualité de vie des individus touchés par des problèmes de santé mentale.

F.I : Quelles sont vos perspectives ?

F.E : Les perspectives de NASM-Afrique pour l’avenir sont ambitieuses et tournées vers la poursuite de sa mission de promotion de la santé mentale en Afrique. Voici quelques-unes des perspectives clés de l’organisation :

  1. Élargissement géographique : NASM-Afrique envisage d’étendre son influence à travers un plus grand nombre de pays africains, afin d’atteindre un public plus large et de répondre aux besoins en santé mentale de différentes régions.
  2. Renforcement des partenariats : l’ONG continuera à établir des partenariats stratégiques avec des organisations locales, nationales et internationales pour renforcer son impact et ses ressources.
  3. Innovation continue : NASM-Afrique prévoit de développer de nouvelles approches innovantes pour la promotion de la santé mentale, y compris des technologies et des solutions numériques pour toucher un public plus vaste.
  4. Formation et éducation : l’organisation continuera à investir dans la formation des jeunes et des professionnels de la santé mentale, renforçant ainsi les compétences nécessaires pour prendre en charge la santé mentale en Afrique.
  5. Plaidoyer pour le changement : NASM-Afrique continuera à plaider en faveur de politiques de santé mentale plus inclusives et à lutter contre la stigmatisation, tout en faisant valoir l’importance de la santé mentale dans le développement durable.
  6. Services de soutien : l’ONG s’efforcera de fournir des services de soutien de haute qualité pour les personnes atteintes de troubles mentaux, en veillant à ce qu’elles aient accès à des soins et à des ressources essentielles.
  7. Recherche et données : NASM-Afrique poursuivra ses efforts de recherche pour mieux comprendre les besoins en santé mentale en Afrique, en utilisant des données pour orienter ses programmes et ses actions.
  8. Renforcement des capacités locales : l’organisation travaillera à renforcer les capacités locales dans chaque pays où elle opère, en favorisant la création de partenariats et en autonomisant les communautés à prendre en charge leur propre bien-être mental.

En somme, les perspectives de NASM-Afrique sont de continuer à jouer un rôle de premier plan dans la promotion de la santé mentale en Afrique en mettant en œuvre des initiatives innovantes, en formant la jeunesse, en plaidant pour le changement et en fournissant un soutien essentiel aux personnes touchées par des problèmes de santé mentale.

F.I : Avez-vous espoir d’un lendemain meilleur pour la prise en charge de santé mentale en Afrique ?

F.E : Oui, NASM-Afrique a l’espoir d’un lendemain meilleur pour la prise en charge de la santé mentale en Afrique. L’organisation croit fermement que des progrès significatifs sont possibles et nécessaires pour améliorer la santé mentale sur le continent. Voici pourquoi l’espoir est justifié :

  1. Prise de conscience croissante : Au fil des années, il y a eu une prise de conscience croissante de l’importance de la santé mentale en Afrique, grâce aux efforts de sensibilisation menés par des organisations comme NASM-Afrique.
  2. Engagement des gouvernements : de plus en plus de gouvernements en Afrique et spécialement le Togo reconnaissent l’importance de la santé mentale et prennent des mesures pour intégrer la prise en charge de la santé mentale dans leurs systèmes de santé.
  3. Évolution des attitudes : les attitudes envers la santé mentale évoluent, avec une réduction de la stigmatisation et une acceptation croissante de la nécessité de parler ouvertement des problèmes de santé mentale.
  4. Innovation technologique : les avancées technologiques offrent de nouvelles opportunités pour fournir des services de santé mentale accessibles à un public plus large à travers des applications et des plateformes en ligne.
  5. Engagement communautaire : les communautés locales sont de plus en plus impliquées dans la promotion de la santé mentale, ce qui renforce l’acceptation et le soutien au niveau local.
  6. Leadership en santé mentale : des organisations comme NASM-Afrique, qui jouent un rôle de leader dans ce domaine, continuent de faire progresser la cause de la santé mentale en Afrique.
  7. Soutien international : la communauté internationale accorde de plus en plus d’attention à la santé mentale en Afrique, offrant des opportunités de financement et de collaboration pour renforcer les efforts locaux. Tout en reconnaissant les défis persistants, NASM-Afrique reste optimiste quant à la possibilité d’un avenir où la santé mentale sera une priorité incontestée en Afrique, où l’accès aux soins sera amélioré, et où la stigmatisation sera réduite. Avec un engagement continu et des actions concertées, il est possible d’atteindre cet objectif pour un lendemain meilleur en matière de santé mentale en Afrique.

F.I : L’association NASM-Afrique entretient-elle des relations avec d’autres associations militant dans le même domaine ? Si oui quelles sont ces relations ?  

F.E : Oui, NASM-Afrique entretient des relations avec d’autres associations et organisations qui militent dans le même domaine de la santé mentale. Ces relations sont cruciales pour renforcer la collaboration, partager les meilleures pratiques et maximiser l’impact. Voici quelques exemples de types de relations que NASM-Afrique pourrait entretenir avec d’autres acteurs du domaine de la santé mentale :

  1. Partenariats locaux : NASM-Afrique collabore avec des organisations locales au Togo et dans d’autres pays africains pour mettre en œuvre des projets conjoints, organiser des événements de sensibilisation et fournir des services de santé mentale.
  2. Partenariats internationaux : l’ONG peut collaborer avec des organisations internationales de santé mentale, telles que l’Organisation mondiale de la santé (OMS), des ONG internationales, des universités et des instituts de recherche, pour partager des connaissances et des ressources.
  3. Réseaux d’ONG : NASM-Afrique peut faire partie de réseaux ou d’alliances d’ONG axées sur la santé mentale en Afrique, ce qui facilite la coordination des efforts et le plaidoyer commun.
  4. Partenariats académiques : l’ONG peut travailler en étroite collaboration avec des institutions académiques pour la recherche, la formation et le développement de programmes en santé mentale.
  5. Coalitions de plaidoyer : NASM-Afrique peut rejoindre des coalitions de plaidoyer qui œuvrent pour des politiques de santé mentale plus inclusives et une réduction de la stigmatisation.
  6. Réseaux de professionnels de la santé mentale : L’ONG peut collaborer avec des associations professionnelles de psychologues, de psychiatres et de travailleurs sociaux pour renforcer les compétences et les ressources disponibles. Ces relations avec d’autres organisations permettent à NASM-Afrique de tirer parti de l’expertise collective, d’accroître son influence et d’assurer une approche holistique de la promotion de la santé mentale en Afrique.

 F.I : Quel est votre regard personnel sur la santé mentale au Togo ?

F.E : En tant que fondateur de NASM-Afrique, Dr. Florian EZUI a un regard personnel profondément engagé sur la santé mentale au Togo. Son regard est façonné par sa propre expérience, son engagement envers la cause de la santé mentale et son objectif de créer un changement positif dans ce domaine en Afrique. Voici quelques aspects de son regard personnel sur la santé mentale au Togo :

  1. Conscience des défis : Dr. EZUI est conscient des défis auxquels sont confrontés les individus et les communautés au Togo en matière de santé mentale, y compris la stigmatisation, le manque de ressources et l’accès limité aux soins.
  2. Empathie et compassion : son engagement envers la santé mentale est empreint d’empathie et de compassion envers ceux qui souffrent de troubles mentaux, ainsi qu’envers leurs familles et leurs communautés.
  3. Conviction en la possibilité du changement : Dr. EZUI croit fermement en la possibilité d’un changement positif. Il est convaincu que la sensibilisation, l’éducation, la prévention et la prise en charge adéquate peuvent améliorer la santé mentale au Togo.
  4. Engagement à long terme : son regard personnel est empreint d’un engagement à long terme envers la cause de la santé mentale. Il voit la lutte pour une meilleure santé mentale comme une mission de vie.
  5. Optimisme : malgré les défis, Dr. EZUI reste optimiste quant à l’avenir de la santé mentale au Togo. Il voit un changement positif en cours et est déterminé à contribuer à ce mouvement. En somme, le regard personnel du Dr. Florian EZUI sur la santé mentale au Togo est teinté d’une profonde conviction en la possibilité d’un changement, d’une compassion envers ceux qui en ont besoin et d’un engagement inébranlable envers l’amélioration de la santé mentale en Afrique. C’est cette perspective qui l’a inspiré à créer NASM-Afrique et à œuvrer sans relâche pour la cause de la santé mentale.