Le Togo et l’UE passent en revue leur coopération

0
703

Le gouvernement togolais et la délégation de l’Union européenne au Togo ont procédé le mardi 26 septembre à la revue du portefeuille de l’UE au Togo, dans le cadre de la programmation conjointe 2021-2023. Cette rencontre a été présidée par la ministre Sandra Ablamba Johnson, la secrétaire générale de la Présidence de la République.

Concrètement les deux parties ont passé en revue les différentes actions de l’organisation européenne visant à appuyer les efforts du gouvernement dans des domaines de développement humain et l’inclusion socio-économique, des agro-industries durables, la gestion des ressources naturelles et de consolidation d’une société togolaise apaisée et résiliente.

A la suite des échanges, les parties ont relevé des progrès significatifs dans la réalisation des priorités convenues pour la période 2021-2023. Ce qui est d’ailleurs salué par Joaquin Tasso Vilallonga, ambassadeur de l’Union européenne au Togo qui a également félicité le gouvernement pour « son efficacité dans la mise en œuvre des projets et la gestion des ressources allouées».

« Le taux d’absorption des engagements financiers par le Togo est remarquable. Ceci balise la voie à une nouvelle allocation pour la prochaine période. La satisfaction est des deux côtés », a commenté le diplomate européen.

Pour sa part, Sandra Johnson a soutenu que le résultat enregistré résulte d’un travail stratégique réalisé par les autorités togolaises. « Pour une mise en œuvre efficace, il a été mis en place un dispositif de suivi des différents projets », a indiqué l’officielle.

Précisément, dans le cadre du plan d’action de 2021, deux conventions majeures ont été signées, en octobre 2022 pour le financement du programme d’appui à la lutte contre le changement climatique, à hauteur de 30 millions d’euros soit un peu plus de 19 milliards FCFA et celui de renforcement des services publics locaux d’un coût global de 25 millions d’euros qui correspond à environ 16 milliards FCFA.

Au titre du plan d’action 2022, deux conventions de financement ont été conclues en avril dernier. La première est destinée à la mise en œuvre du programme de soutien au développement des agro-industries pour 82 millions d’euros (54 milliards FCFA). La seconde convention dotée d’une enveloppe de 45 millions d’euros (29 milliards FCFA), est dédiée à la construction de l’État et à la résilience au Togo.

Notons qu’il est prévu une évaluation à mi-parcours l’année prochaine. Le résultat de cette évaluation déterminera l’enveloppe à mobiliser pour la deuxième phase 2025-2027.