Libération de Salem Mohamed Bazoum: nouveau succès diplomatique de Faure Gnassingbé

0
274

Le président Faure Gnassingbé poursuit sa médiation discrète et multiplie les succès diplomatiques. Grâce à son intervention comme médiateur désigné de la CEDEAO en collaboration avec Julius Maada Bio de la Sierra Léone, Salem Mohamed Bazoum, fils du président nigérien déchu, Mohamed Bazoum, a obtenu la liberté provisoire le lundi 8 janvier 2024.

Selon la CNSP (Conseil national pour la sauvegarde de la patrie), le fils du président renversé le 26 juillet 2023 est “inculpé de complot ayant pour but de porter atteinte à l’autorité ou la sûreté de l’Etat”.

Sa remise en liberté provisoire constitue une victoire diplomatique pour Faure Gnassingbé qui, moins bavard et discret, a, déjà contribué au dénouement des crises politiques inter-Etat dans la sous-région. On note particulièrement sa contribution dans la libération des militaires ivoiriens accusés d’être des « mercenaires » et détenus par le gouvernement malien.

Ces succès du leader togolais, sont attribuables à sa stratégie, celle du dialogue. Il s’impose désormais comme un principal médiateur dans le règlement des conflits en Afrique de l’ouest comme son père feu Gnassingbé Eyadéma et feu Houphouët Boigny, l’ex-président de la Côte d’Ivoire.

Après avoir obtenu la libération sous condition de Salem Mohamed Bazoum, Faure Gnassingbé va continuer par s’investir dans la libération de son père, retenu depuis sa chute par les militaires au pouvoir.